[Flash Info] Les nouvelles modalités de mise en œuvre du chèque énergie

Un décret publié au Journal Officiel du 26 décembre 2018 modifie les modalités de la mise en œuvre du chèque énergie. Ce décret vient modifier le chèque énergie suite à l’expérimentation relative à cette aide. Ce nouveau décret ne prend pas encore les annonces qu’avait fait Edouard Philippe, en réponse au mouvement des « gilets jaunes ».

Pour rappel, le chèque énergie avait été mis en place pour se substituer aux tarifs sociaux de l’énergie qui se sont éteints le 31 décembre 2017. Cette aide est attribuée sur la base d’un critère fiscal unique qui prend en compte le niveau de revenu et la composition du ménage. Ce chèque permettait aux ménages de régler leur facture d’énergie quelle que soit leur source (gaz, électricité, fioul, bois…) mais permettait également de financer des travaux d’économies d’énergie dans leur logement. En 2018, ce sont 4 millions de foyers qui ont bénéficié du chèque énergie.

Mi-novembre, notre premier ministre, Edouard Philippe avait annoncé une extension du dispositif en 2019 pour toucher quelque 2 millions de foyers supplémentaires. Le chèque énergie devrait également connaître une augmentation de 50 euros. Son montant passerait donc de 150 à 200€ en moyenne.

Dans le nouveau décret, paru ce 26 décembre, le revenu fiscal pour en bénéficier (7 700 euros) n’a pas été modifié et son montant non plus. En revanche, il modifie les modalités de demande du chèque énergie, ses conditions d’utilisation, la gestion des données et détaille le cas spécifique des occupants des résidences sociales.

Le saviez-vous ?

 

En réalisant des travaux d’économies d’énergie, vous pouvez faire subventionner une grosse partie des travaux grâce aux aides de l’Etat. Afin de calculer le montant des aides dont vous pouvez bénéficier, QuelleEnergie.fr met à votre disposition gratuitement un simulateur Aides et Subventions.