Face au froid, les Français sont inégaux !

froid-maison1

Comme chaque hiver, la France connaît des épisodes de froid intense — et 2018 ne fait pas exception… Alors même que la neige et le gel apparaissent dans presque toutes les régions, l’association QUALITEL fait part de statistiques préoccupantes autour du froid dans les logements des Français. Et, nous ne sommes pas tous égaux face à ces températures très basses…

Le froid : un sentiment perçu différemment en fonction des régions

Afin de savoir comment se placent les Français face au froid dans la maison, l’association QUALITEL a posé une question simple : « Avez-vous, souvent ou parfois, l’impression d’avoir trop froid dans votre logement ? » Résultat : 47 % des Français affirment qu’ils souffrent des températures trop basses chez eux.

Mais cette réalité ne concerne ni toutes les catégories sociales, ni tous les niveaux de revenus. En effet, cette étude frappe pour les disparités importantes qu’elle montre entre les différentes populations.

À titre d’exemple, si moins d’un Français sur deux déclare avoir froid chez lui, le taux grimpe à 59 % à Paris, soit 12 points de plus que la moyenne nationale. Plus étonnant, les Bretons ne sont que 34 % à souffrir du froid, alors même que les habitants de la région PACA ont répondu par l’affirmative à 64 %.

D’une façon générale, cette différence de perception découle des climats locaux, et du fait qu’on soit plus habitué au froid dans le Nord de la France. Pour ce qui concerne la ville de Paris, un autre facteur important entre en ligne de compte : l’âge moyen du parc immobilier.

Dans l’immobilier ancien, les Français grelottent !

Le simulateur Aides et Subventions de QuelleEnergie.fr vous permet de calculer le montant des aides que vous pouvez recevoir dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique.

Plus l’habitation est récente, moins les occupants ont de risques d’avoir froid : c’est une conclusion que l’on peut facilement tirer avec les chiffres publiés par l’association QUALITEL. En effet, 56 % des habitants d’un immeuble de 1900 à 1944 se plaignent du froid. Le taux descend à 49 % pour les constructions de 1945 à 1979, 44 % pour les habitats de 1980 à 2007 et il chute à 37 % dans l’immobilier neuf (construit après 2007).

Dans l’immobilier neuf, on bénéficie des performances particulièrement intéressantes des modes de chauffage nouvelle génération comme la chaudière gaz à condensation, ainsi que d’une isolation généralement de bonne qualité. Toutefois, il faut garder en tête que rien n’est perdu pour les personnes qui vivent dans l’ancien, car il est tout à fait possible de prévoir une rénovation énergétique qui offrira un meilleur confort thermique pour les prochains hivers.

froid-gel2

Les locataires et propriétaires ne sont pas logés à la même enseigne

Tandis que 20 % des locataires ont souvent froid dans leur logement, cette affirmation est portée par seulement 5 % des propriétaires. Ce fossé peut s’expliquer assez facilement : le locataire, soumis à la pression d’un marché déjà saturé, n’est pas toujours très regardant sur la qualité des isolations et des installations au moment de choisir son logement.

Le propriétaire, à l’inverse, va réfléchir plus longuement à son achat, et sera plus volontiers à même de prévoir des travaux d’amélioration comme l’isolation des combles, par exemple.

Sans grande surprise, les foyers les plus modestes sont vulnérables face au froid. Concrètement, le niveau de revenus impacte sérieusement le confort thermique dont on dispose chez soi. Ainsi, 57 % des familles qui gagnent moins de 1 250 € par mois ont régulièrement froid. Le taux baisse à 50 % pour les ménages qui reçoivent 1 250 à 3 000 € mensuels. Pour les foyers plus aisés, au-delà de 3 000 € de ressources par mois, seuls 39 % ont froid, un chiffre largement inférieur à la moyenne nationale.

Le niveau de revenus, le statut de l’occupant ou encore l’âge de la construction sont autant de critères empiriques qui montrent les disparités face aux températures basses. Mais il faut savoir que d’autres facteurs bien plus subtils entrent en ligne de compte (les femmes ont plus facilement froid, les habitants des régions du nord sont moins frileux, etc.), ce qui prouve qu’il sera difficile d’envisager un pays où tout le monde puisse être sur un pied d’égalité face aux intempéries !

Le saviez-vous ?

 

Quelle Energie vous permet d’estimer le prix de vos travaux grâce à une rapide simulation en ligne. Il vous est également possible de demander un devis gratuit en ligne pour rencontrer des professionnels proches de chez vous.

 

On en parle dans cet article

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :