Etiquette énergétique : jusqu’à 750 € d’économies en passant de D à C*

Etiquette énergétique : jusqu'à 750 € d'économies en passant de D à C
Rendu obligatoire depuis 2007 pour la mise en location ou vente d’un logement, le diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé par un professionnel permet de calculer la consommation énergétique d’une maison et son taux d’émission de gaz à effet de serre. Allant de 100 à 300 €, cette étude énergétique est valable 10 ans. Depuis le 1er janvier 2014, l’étude thermique est éligible à un crédit d’impôt de 15 % si elle est effectuée de manière volontaire (hors transaction) par un professionnel certifié. C’est le meilleur moyen de repérer les fuites thermiques et de vérifier l’état de l’équipement (chauffage, chauffe-eau, système de ventilation…). Les performances énergétiques du logement sont ensuite placées sur une échelle allant de A à G, un système qui reste obscur pour beaucoup.

Améliorer son étiquette : l’impact sur la facture de chauffage

Il est possible d’améliorer le bilan énergétique d’une maison simplement : le renforcement de l’isolation (combles, murs et ventilation) permet de réduire jusqu’à 60 % la consommation d’énergie globale. De cette manière, le passage de la lettre D à C représente 430 € d’économies en moyenne par an pour un chauffage électrique, 480 € pour une installation au gaz et 750 € d’économies en moyenne par an en ce qui concerne les installations au fioul**.

Etiquette énergétique : jusqu'à 750 € d'économies
Pour une maison de 120 m², chauffée au gaz, consommant 280 kWh/m²/an (classée E), le passage à l’étiquette D représente en moyenne 610 € d’économies par an sur sa facture de chauffage.

La règle d’or : l’isolation avant tout

La bonne démarche consiste à revoir son isolation avant de changer son système de chauffage puisque c’est elle qui détermine le besoin en chauffage. L’isolation des combles est la solution la plus efficace et la moins coûteuse car elle permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économies pour un investissement à partir de 2.000 €. Pour les logements énergivores (classés G et F), cela représente une économie de chauffage moyenne allant de 670 € à près de 1.200 € par an selon l’énergie utilisée**.

Le haut de l’échelle, plus difficile à atteindre

Les notes A et B sont plus difficiles à acquérir en rénovation. En effet, meilleure est l’étiquette du logement au départ, plus l’économie moyenne supplémentaire à réaliser augmente. Ainsi, pour passer de l’étiquette C à B, il faut effectuer 41 % d’économies d’énergie supplémentaire en moyenne. Une économie généralement réalisable par l’installation d’un système de chauffage plus performant.

*En moyenne, pour une maison de 120 m² chauffée au fioul. Chiffres basés sur le prix de l’énergie au kWh.
**Pour une maison de 120 m².

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Le crédit d’impôt

Les particuliers qui veulent équiper leur habitation principale avec un système d’économies d’énergie peuvent bénéficier d’un soutien financier sous la forme d’un Crédit d’Impôt.

En savoir plus

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :