Comment faire face à la précarité énergétique ?

Comment faire face à la précarité énergétique ?

Aujourd’hui, beaucoup de personnes éprouvent encore des difficultés pour payer leur facture de chauffage. Un foyer sur cinq serait en situation de précarité énergétique. Un chiffre qui peut choquer dans un pays comme la France.

Qui sont ces personnes en situation de précarité énergétique ?

L’État et son Grenelle de l’Environnement donne une version officielle de la définition de « précarité énergétique ». Il s’agit d’une personne qui éprouve des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat.

Ainsi, on ne dénombre pas moins de 6 millions de ménages, soit 12 millions de personnes, qui ont du mal à payer leurs factures de chauffage et d’énergie en France. Parmi ces 20 % de la population française, 5,5 millions de citoyens dépensent au moins 10 % de leurs revenus pour leur chauffage. Des chiffres affolant rapportés par l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE).

Les ménages à faibles revenus ne sont pas les seuls concernés. 4 millions de français déclarent avoir froid dans leur logement pour cause d’isolation médiocre et d’installations vétustes. En général, ces personnes habitent dans de vieux logements alimentés par des chaudières collectives (4 personnes sur 5).

La précarité énergétique touche plus de foyers qu’on peut le penser. Leurs faibles ressources financières, les logements de qualité et de performance énergétique médiocres et le prix de l’énergie expliquent le nombre important de précaires énergétiques.

Les aides pour payer l’énergie

Pour ces foyers en situation de précarité énergétique, le gouvernement a mis en place plusieurs solutions pour réduire les charges énergétiques qui pèsent sur eux. On peut mentionner plusieurs organismes dédiés tels que les centres communaux d’action sociale (CCAS) ou les Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) appartenant aux départements. Des associations plus connues et moins spécialisées peuvent également aider les particuliers en difficulté à payer leurs factures d’énergie, notamment le Secours Catholique ou la Croix Rouge.

Il existe aussi un tarif préférentiel de l’énergie accordé par les fournisseurs d’énergie que l’on appelle les tarifs sociaux de l’énergie. Cette aide varie selon la composition du foyer et ses revenus fiscaux. En 2015, les fournisseurs d’électricité ont accordé les tarifs sociaux à 2,8 millions de foyers. 1,3 millions de ménages ont, quant à eux, profité du tarif préférentiel sur le gaz.

À partir de 2018, ces fameux tarifs sociaux de l’énergie seront remplacés par le Chèque énergie actuellement expérimenté dans quelques départements français. Ce chèque sera accordé aux ménages en situation de précarité énergétique et son montant dépendra de sa composition et de ses revenus. Le chèque servira à payer les factures d’énergie ou à financer en parte des travaux de rénovation énergétique, selon le choix fait par le foyer éligible.

Le saviez-vous ?

 

Les aides et subventions allouées aux travaux sont nombreuses. Parmi elles, on trouve notamment la Prime Energie Plus qui est spécialement dédiée aux foyer à revenus modestes.

 

Les aides à la rénovation énergétique

Pour lutter efficacement contre la précarité énergétique, la meilleure solution reste encore de faire réaliser des travaux d’économies d’énergie chez soi. Grâce à des travaux d’isolation ou l’installation d’appareils de chauffage performants, il est possible de diminuer fortement la consommation énergétique.

Des aides et des subventions prévues par la Loi transition énergétique accompagnent les particuliers dans leurs projets de travaux, et d’autant plus les foyers modestes. On peut parler du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui réduit de 30 % les coûts des travaux. Les aides de l’Anah et son programme Habiter Mieux son spécialement adaptés aux ménages à faibles revenus et offrent une réduction de prix des travaux importante. On peut également citer la TVA à taux réduit, la Prime Energie Plus ou l’éco-prêt à taux zéro pour compléter l’enveloppe d’aide aux travaux.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :