Comment éviter d’accumuler les dettes pendant la trêve hivernale ?

Comment éviter d’accumuler les dettes pendant la trêve hivernale ?

La trêve hivernale va débuter demain, au grand soulagement de nombreuses familles en difficulté. Comment fonctionne-t-elle et que se passe-t-il pour les particuliers lorsqu’elle prend fin à l’arrivée du printemps ?

La trêve hivernale : influence sur les impayés

La trêve hivernale est une période pendant laquelle les particuliers sont protégés malgré les impayés (loyer, électricité, etc). Elle dure cette année – et comme chaque année depuis 2014 – du 1er novembre 2017 au 31 mars 2018. Les impayés qui s’accumulent sur cette période doivent être réglés lorsqu’elle prend fin et cela entraîne certaines conséquences sur les factures post-trêve.


Pour réduire votre consommation énergétique et donc éviter les risques d’impayés, anticipez l’hiver en faisant réaliser des travaux d’isolation pour avoir moins besoin de chauffer.


Chaque année, on constate malheureusement une hausse des impayés pour l’énergie lors de cette trêve. En 2016, plus de 600 000 interventions de coupures pour impayés ont été réalisées, soit une hausse de 5 % par rapport à 2015. Cela concerne les coupures d’électricité comme de gaz. Cet hiver, les chiffres ne risquent pas de s’améliorer car de plus en plus de ménages se retrouvent en situation de précarité énergétique et ont du mal à régler les factures d’énergie. Alors, comment éviter l’endettement ?

Anticiper et prioriser la rénovation des logements

Le meilleur moyen pour éviter les impayés de factures d’énergie est de moins consommer. Attention, « moins consommer » ne signifie pas « moins se chauffer », comme le font malheureusement de plus en plus de foyers face à la hausse des prix de l’énergie. La solution est de limiter la consommation énergétique des appareils de chauffage en commençant par bien isoler le logement.

En effet, une bonne isolation du logement permet de réduire énormément les besoins en chauffage, et donc, de payer moins cher la facture d’électricité ou de gaz (jusqu’à 30 % moins cher !). Pour les ménages les plus modestes, il existe une aide qui permet de réaliser la rénovation de l’isolation des combles pour seulement 1 euro. Il s’agit du Pacte Energie Solidarité, accessible selon les revenus fiscaux des demandeurs. Les combles sont le premier poste de déperditions thermiques, c’est pourquoi il faut les isoler en priorité !

Que faire à la fin de la trêve si vous avez des impayés ?

Si vous n’avez pas pu assumer toutes vos charges lors de la trêve hivernale, nous vous conseillons de contacter votre fournisseur d’énergie le plus tôt possible afin de vous mettre d’accord sur un étalement de la dette due. Cela vous permettra de ne pas régler le montant des impayés en une seule fois.

Le saviez-vous ?

 

Le Pacte Energie Solidarité n’est pas la seule aide disponible pour les travaux de rénovation. Vous pouvez par exemple demander le crédit d’impôt à 30 % et une Prime Energie qui feront baisser fortement les coûts des travaux.

 

Attention, hors trêve hivernale, le fournisseur est autorisé à couper l’électricité ou le gaz s’il reste des impayés. Pour cela, un délai de 14 jours après émission de la facture est requis. Si elle n’est toujours pas remboursée, un premier courrier vous sera adressé et vous laissera 15 jours (30 jours pour les clients bénéficiant des tarifs sociaux) supplémentaires pour régler la dette. Enfin, le fournisseur enverra un dernier courrier minimum 20 jours avant la coupure de l’alimentation d’énergie. Si vous avez besoin d’un délai supplémentaire, vous pouvez toujours vous adresser au FSL (Fonds de Solidarité Logement) pour obtenir 2 mois de plus en attendant la décision de l’organisme. Pendant ces deux mois, le fournisseur ne peut pas couper votre approvisionnement en énergie.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :