Les aides pour vos travaux de la rentrée

aide-renovation-maison1

Cette nouvelle année scolaire constitue peut-être, pour vous, le moment idéal pour rénover votre maison. Seulement, vous ignorez probablement par où commencer et quels professionnels contacter, puis vous avez du mal à hiérarchiser les travaux les plus utiles pour vous. Afin de vous aider dans ce projet, QuelleEnergie.fr a rédigé un Guide 2018 des aides à la rénovation énergétique. Découvrez tous les dispositifs auxquels vous pouvez prétendre dans cet article, et n’hésitez pas à consulter notre guide gratuit pour en savoir plus !

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) : toujours d’actualité en 2018 !

Le CITE a fait couler beaucoup d’encre cette année, notamment parce qu’il a subi quelques modifications. Toutefois, dans la majorité des cas, vous pouvez encore en bénéficier pour vos rénovations énergétiques.

Les bénéficiaires

Ce crédit d’impôt est accessible sans conditions de ressources, à tous les foyers qui réalisent chez eux des travaux éligibles, sans oublier de solliciter des professionnels labellisés RGE pour le chantier.

Le montant

Le montant du crédit d’impôt est calculé en fonction du coût total de votre chantier. Il vous permet d’obtenir une réduction d’impôts correspondant à 15 ou 30 % de vos dépenses, selon les travaux choisis.

Différents travaux vous permettent de prétendre à un crédit d’impôt :

  • Les chantiers pour économiser de l’énergie
  • Les chantiers pour isoler le bâtiment
  • Les chantiers pour éviter les déperditions thermiques
  • Les chantiers pour développer l’usage des énergies renouvelables

Pour chacun de ces travaux, le CITE est accordé uniquement à condition de respecter des niveaux d’exigence précis (rendements de la chaudière, efficacité de l’isolation, etc.). D’autres initiatives comme le diagnostic de performances énergétiques ou l’investissement dans une borne de recharge de véhicules électriques entrent dans le champ du CITE.


Testez la performance actuelle de votre isolation et découvrez combien vous pouvez économiser grâce aux travaux de rénovation énergétique.


La Prime Quelle Énergie, un chèque directement versé aux bénéficiaires

Dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergies (CEE), vous pouvez prétendre à une Prime Quelle Énergie. Cette dernière peut atteindre plusieurs centaines d’euros, selon les cas.

Les bénéficiaires

Afin de toucher la Prime Quelle Énergie, il suffit d’engager une rénovation énergétique chez soi, en choisissant des travaux éligibles et en sollicitant des artisans certifiés RGE. Pour l’obtenir, vous devez formuler la demande sur notre site et, à la fin des travaux, remplir une attestation sur l’honneur à compléter avec le professionnel, sans oublier de fournir les factures. Si votre dossier est complet, vous recevrez un chèque bancaire vous aidant à financer la réhabilitation.

Le montant

Le montant de votre Prime Quelle Énergie est calculé en fonction des travaux effectués. À titre d’exemple, si vous isolez des combles avec une superficie de 110 m² dans une maison chauffée au gaz à Lille, vous recevez 474 €.

credit-impot2

Le Pacte Énergie Solidarité pour isoler vos combles

Plus de 50 000 foyers français ont déjà isolé leurs combles perdus pour 1 € grâce au pacte énergie solidarité. Cette offre, portée par Effy, vous permet de rénover à petit prix votre maison, rapidement et facilement.

Les bénéficiaires

Le Pacte Énergie Solidarité est accordé sous conditions de revenus, aux propriétaires ou locataires d’un logement de plus de 15 ans, dans lequel l’isolation est considérée comme vieillissante.

Les profils compatibles sont invités à formuler leur demande de Pacte Énergie Solidarité. On contactera pour eux un artisan certifié RGE, qui viendra isoler les combles en seulement 2 heures.

Paye-t-on véritablement 1 € ?

Si vous répondez à toutes les conditions du Pacte Énergie Solidarité, vous payerez effectivement 1 € pour l’isolation de vos combles. Testez votre éligibilité !

Le saviez-vous ?

 

La rénovation énergétique ne devrait jamais engendrer de stress ! Téléchargez notre Guide des Aides 2018 pour avoir les bonnes informations adaptées à votre situation.

L’éco-prêt à taux zéro, un financement avantageux

L’État paye vos intérêts si vous bénéficiez d’un éco-prêt à taux zéro. En somme, il s’agit d’un moyen d’étaler vos règlements sans devoir dépenser plus.

Les bénéficiaires

L’éco-prêt à taux zéro est accessible à tous, sans limites de ressources. Pour y être éligible, il faut programmer un bouquet de travaux d’isolation et atteindre un niveau de performances minimal sur l’habitation. Encore une fois, pour accéder au dispositif, vous devez travailler avec des artisans RGE (reconnus garants de l’environnement).

Le montant

Le montant de l’éco-prêt à taux zéro peut aller jusqu’à 20 000 € pour deux travaux et 30 000 € pour 3 travaux et plus. Attention, toutes les banques ne le proposent pas : veillez à formuler votre demande auprès d’établissements compatibles.

Les aides de l’Anah, destinées aux plus modestes

L’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat, ANAH, propose de nombreuses aides permettant de rénover sa maison, notamment au travers de son programme « Habiter mieux ».

Les bénéficiaires

Toutes les aides de l’Anah sont accordées sous conditions de revenus : elles sont au maximum pour les foyers très modestes, sachant que des montants intermédiaires peuvent aussi être versés aux familles modestes.

Le montant

À titre d’exemple, si vous êtes propriétaire et jugé comme « très modeste » (moins de 21 217 € pour un couple vivant en Province ou 14 508 € pour un sujet seul, par exemple), vous avez droit à une prise en charge des travaux à 50 %. La subvention est de 35 % pour les revenus modestes (27 200 € pour deux personnes, 18 598 € pour un individu seul).

D’autres aides existent également pour les propriétaires bailleurs : n’hésitez pas à consulter toutes les informations sur les aides de l’Anah pour connaître vos droits.

Aides locales, CAF, TVA réduite : d’autres dispositifs pour faciliter la transition énergétique !

En dehors de ces aides à la rénovation qui figurent parmi les plus connues et les plus accessibles, sachez que d’autres vous aident à réduire le budget nécessaire pour isoler votre maison. Par exemple, tous les travaux de rénovation énergétique sont soumis à une TVA de 5,5 % (au lieu de 20 %).

En outre, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) peut accorder des prêts à ses allocataires, susceptibles de couvrir jusqu’à 80 % du coût des travaux, dans la limite de 1 067,14 €.

Pour finir, alors même que vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour financer une partie de la rénovation énergétique, n’oubliez pas qu’il existe des aides locales (renseignez-vous en Mairie), des financements par les caisses de retraite et même une prime « Coup de Pouce ».

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :