Transition énergétique : quelles perspectives après la crise ?

Transition verte

La transition énergétique suit son cours, après une année 2020 historique à bien des égards. Consommation en chute libre et réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre : avons-nous assisté à l’avant-première d’une pièce qui se jouera dans une trentaine d’années ? L’économie carbonée renaît de ses cendres et la trajectoire du gouvernement est celle du verdissement jusqu’à la neutralité carbone en 2050. Mais qu’on ne s’y trompe pas, loin des privations, la sobriété énergétique c’est aussi l’amélioration des conditions de vie, et particulièrement dans le secteur du bâtiment !

Confinement : l’avant-goût d’un monde sans pétrole ?

Véhicule électriqueLes mesures de lutte contre la propagation du virus ont mis en péril la courbe ascensionnelle du pétrole. Plombée par la chute record du mois d’avril, l’année 2020 affiche une baisse de 9 % par rapport à l’année précédente. Un recul exceptionnel de la consommation avec, en filigrane, des plans de relance décarbonés qui remettent en cause la pérennité de ces industries à long terme. Au-delà des politiques gouvernementales, c’est toute une partie de la société de consommation qui tourne le dos à l’or noir. Dans le secteur automobile, l’électrification se poursuit malgré la baisse des prix du pétrole. Si les industriels se tiennent prêts à négocier ce virage délicat, ils devraient toutefois pouvoir compter sur la pérennité du secteur de la pétrochimie. Le pétrole comme matière première a encore un long chemin à parcourir.

Baisse record des émissions de CO2, et après ?

Ville verteÀ l’échelle mondiale, les émissions de CO2 ont elles aussi enregistré une baisse record au printemps dernier : -19 % par rapport à l’année précédente. En France, les estimations du Ministère de la Transition écologique tablent sur une baisse comprise entre 10 % et 12 % sur l’ensemble de l’année 2020. Un chiffre historique, dû aux conséquences de la pandémie, mais pas seulement… Les services du ministère scrutent avec attention les éléments structurels de cette progression. Le recours au télétravail fait partie de ces pratiques vertueuses imposées par la crise, et amenées à se poursuivre dans de meilleures conditions. Dans une interview au JDD, la ministre Barbara Pompili a mis en avant la stratégie du gouvernement et ses résultats visibles depuis 2019, avec une réduction de 1,7 % des émissions de gaz à effet de serre, dépassant l’objectif fixé à 1,5 %.

Le tout renouvelable en moins de 3 décennies…

ÉolienLes énergies renouvelables variables d’aujourd’hui devraient constituer le socle du mix énergétique de demain. Des avancées technologiques notables sont attendues pour garantir la continuité d’un système électrique reposant principalement sur le solaire et l’éolien. Un défi à relever avec l’appui d’autres secteurs, comme celui de l’hydrogène qui pourrait représenter jusqu’à 14 % du mix énergétique en 2050. Et dans ce domaine, l’innovation française est déjà au rendez-vous ! La start-up nantaise Lhyfe, a lancé en septembre dernier la construction de sa première usine de production d’hydrogène vert. Pour faire simple, « on a inventé une usine à gaz capable de tourner avec de l’énergie qui n’est pas stable », explique Nolwenn Belléguic, associée de Lhyfe au micro de France Culture. Une solution innovante pour maîtriser l’intermittence et des créations d’emplois en perspective.

…à condition d’économiser l’énergie

« La meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas » lançait en 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, alors ministre de l’Écologie. Un adage plus que jamais d’actualité alors que les engagements pris lors de l’Accord de Paris visent la neutralité carbone d’ici 2050. Et, bonne nouvelle, en rénovation énergétique la sobriété rime avec le confort retrouvé. L’isolation thermique des logements est une urgence pour l’environnement, mais aussi pour des millions de Français qui subissent le froid au quotidien et accumulent des factures d’énergie aux montants démesurés.


Plusieurs dispositifs ont été mis en place par l’État afin de soutenir les projets de travaux des particuliers. Retrouvez ces aides à la rénovation sur QuelleEnergie.fr.


D’où viennent les pertes de chaleur ? Quels sont les travaux à considérer pour y remédier ? Avec Effy, 1er spécialiste de la rénovation énergétique, Jamy nous explique comment faire des économies de chauffage et d’énergie :

1 note

Vos réactions

12 Fév

J’ai lu avec intérêt cet article mais souhaitais cependant faire une remarque concernant l’emploi de l’anglicisme « mix ». En effet, il serait plus correct d’utiliser le terme français équivalent et courant « bouquet », ce qui aurait donné la phrase suivante :

« Les énergies renouvelables variables d’aujourd’hui devraient constituer le socle du bouquet énergétique de demain. »

Je profite de l’occasion pour transmettre le lien du grand dictionnaire terminologique (qui contient tous les équivalents français des anglicismes) :
http://www.granddictionnaire.com

Michel078


Gratuit !

Les services Quelle Energie :

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Euro-blue

Demandez la Prime Effy pour vos travaux
Calculer le montant de la prime

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :