La pollution de l’air fait encore des ravages en Europe

La pollution de l'air fait encore des ravages en Europe

On sait que la Chine est en proie à un pic de pollution ces derniers jours. On estime d’ailleurs que la pollution atmosphérique provoque plusieurs centaines de milliers (voire plusieurs millions) de décès prématurés chaque année. Mais ces problèmes sanitaires ne sont pas l’apanage de la Chine et touchent également l’Europe, même si l’ampleur n’est pas la même.

La pollution de l’air : particules fines, ozone, dioxyde d’azote

L’Agence Européenne pour l’Environnement consacre un rapport à cette problématique. D’après le document, plusieurs centaines de milliers de décès prématurés seraient encore causés par la pollution chaque année en Europe. Par pollution, on entend la présence dans l’air de plusieurs substances, dont les principales sont les particules fines pouvant pénétrer dans les poumons et le système sanguin, l’ozone, et le dioxyde d’azote.


Vous voulez faire des économies sur vos factures de chauffage ou d’électricité ? Notre simulateur vous permet de trouver les solutions les plus efficaces.


Ces substances sont émises en partie par les transports, mais pas seulement puisque la production de chaleur, les activités industrielles ou même le bâtiment sont des émetteurs importants. Les niveaux de pollution dépendent évidemment des technologies et des matières premières utilisées.

Des impacts sanitaires innombrables

Les impacts d’une trop grande pollution de l’air sont très nombreux. En premier lieu, c’est la santé des populations qui est affectée et donc au final les frais médicaux et la productivité des travailleurs. Comme le dit Hans Bruyninckx, la pollution réduit à la fois « la qualité de vie et l’espérance de vie ». Du simple mal de tête au cancer du poumon et aux anomalies du système reproducteur, les maladies induites ou aggravées par la pollution atmosphérique sont extrêmement nombreuses. Les principales demeurent cependant les maladies cardiovasculaires et respiratoires.

Plusieurs centaines de milliers de morts chaque année

Aujourd’hui, la qualité de l’air est tellement dégradée qu’une majorité de personnes, surtout les habitants des villes, est encore exposée à des niveaux de pollution jugés nocifs pour la santé selon les niveaux de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ainsi, les particules PM2,5 auraient été à elles seules responsables de plus de 430 000 décès prématurés en 2012. L’ozone et le dioxyde d’azote auraient provoqué 17 000 et 75 000 morts la même année. On note tout de même une relative amélioration de la qualité de l’air depuis plusieurs décennies, mais les normes européennes sont encore trop peu strictes et dépassent les critères retenus par l’OMS.

Le saviez-vous ?



Une bonne ventilation (par exemple une VMC double-flux) améliore la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement. Comparez toutes les solutions d’économies d’énergie grâce à notre simulateur.



L’Homme n’est pas le seul touché

Les écosystèmes et la biodiversité sont aussi gravement atteints par la présence de ces substances en trop grande quantité dans l’air. De nombreuses plantes souffrent notamment d’une trop grande quantité d’ozone dans l’air. La pollution se retrouve également dans l’eau, avec le phénomène de l’eutrophisation (un trop grand apport de nutriments qui favorise l’installation d’espèces invasives comme certaines algues).

Vos réactions

14 Déc

Publié dans facebook

staff
16 Déc

Encore des automobilistes qui ont achetés des VW ?

alcor-controles



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :