L’innovation au service de la lutte contre la précarité énergétique

L'innovation au service de la lutte contre la précarité énergétique

Près de la moitié des ménages en situation de précarité énergétique occupent des logements hautement énergivores. Ces passoires énergétiques, classés « F » et « G », représentent actuellement 7,5 millions de logements. Cinq intervenants se sont regroupés, jeudi 11 mai au centre NUMA, pour échanger autour des solutions innovantes permettant de lutter contre la précarité énergétique : Frédéric Utzmann (le président du groupe Effy), Bertrand Lapostolet (le directeur général du fond de dotation SoliNergy), Danyel Dubreuil (le coordinateur de la campagne Rénovons !), Kathleen Boquet (consultante en développement durable chez Greenflex) et Tristan Reneaume (co-fondateur de Energic).


Votre logement est-il performant sur le plan énergétique ? Faites le test.


Avancer le financement pour les ménages modestes

Les cinq intervenantsLutter contre la précarité énergétique c’est avant tout encourager le rénovation énergétique des ménages les plus modestes. Les solutions d’aides et subventions sont nombreuses, mais ne sont versées, la plupart du temps, qu’après la réalisation des travaux. Les foyers doivent donc être en mesure d’avancer le coût d’investissement initial, ce qui est problématique dans le cas des foyers en situation de précarité. Pour Frédéric Utzmann, il s’agit de mettre en place des solutions simples, efficaces et rentables. Les programmes de travaux à 1€ remplissent ces critères en permettant aux ménages les plus modestes d’accéder à des travaux de rénovation qui viendront réduire le montant de leur facture d’énergie. Le programme du Pacte Energie Solidarité (PES) en est un excellent exemple. En proposant l’isolation des combles à 1€ pour les ménages les plus modestes, le programme PES lutte activement contre la précarité énergétique et pour la rénovation de l’habitat. Trop peu de foyers sont conscients de la quantité de chaleur s’échappant par le toit. L’isolation des combles perdus permet un gain de 25% en efficacité énergétique de l’habitation. L’intervention en elle-même n’excède pas les deux heures. Il s’agit donc d’une opération extrêmement efficace en terme de rapport coût / performance, ajoute le président du groupe Effy.

Le saviez-vous ?

 

Quelle Energie vous accompagne dans la réalisation de vos projets d’économies d’énergie et met à votre disposition son simulateur d’aides et subventions. Vos obtiendrez ainsi un aperçu des aides à la rénovation auxquelles vous pourriez prétendre.

 

Accompagner les ménages pour inscrire les bons gestes dans la durée

Pour Bertrand Lapostolet, directeur de SoliNergy, la technologie doit être au service du consommateur, elle doit lui permettre de maîtriser ses dépenses en lui donnant les données nécessaires à une prise de décision éclairée. Les données de consommation doivent être restituées en premier lieu à l’habitant. La performance de l’ensemble bâti / système est une chose, sa maîtrise par l’utilisateur en est une autre. Assurer cette maîtrise demande un engagement et un suivi sur le long terme. « Nous ne pouvons pas nous satisfaire de formations ponctuelles qui n’aboutissent qu’à une modification des comportements sur le court terme », ajoute Bertrand Lapostolet. Un véritable coaching énergétique, c’est ce que propose le programme MAGE. Le dispositif, vise les ménages précaires et a la capacité d’accompagner jusqu’à 7 000 ménages en suivi individuel.

Non aux sacrifices sur le confort

Les cinq intervenants sur l'importance du confortKathleen Boquet, consultante en développement durable chez Greenflex, est la médiatrice du programme EnergieSprong en France. Ce programme, déployé avec succès aux Pays-Bas, se caractérise par une « approche [qui] vise à massifier la rénovation à énergie zéro, sans néanmoins l’uniformiser ». Kathleen Boquet souligne que la rénovation énergétique ne doit pas se réduire à des travaux strictement basés sur la rentabilité. Les dimensions de confort et d’esthétisme doivent être mises en avant afin de rendre la rénovation énergétique plus attractive. Ce point est également soulevé par Frédéric Utzmann qui souhaite montrer une autre image de la rénovation énergétique, loin de l’aspect complexe associé à la lourdeur des travaux. La sortie de la précarité énergétique ne peut se faire au détriment du confort ou de la qualité. A ce titre « les solutions à 1€ ne sont pas des travaux au rabais », ajoute le président du groupe Effy, pour qui la garantie de la qualité est primordiale. Le même constat est effectué par Bertrand Lapostolet. Sur une question comme celle de la température du logement, par exemple, il s’agit de recommander une échelle de température, mais c’est à l’habitant de décider ce qu’il considère comme étant idéal pour le confort de son foyer.

Vos réactions

16 Mai

L’isolation des combles est la première action à effectuer sur l’enveloppe de l’habitat, la seconde étant l’isolation des murs. Encourager la rénovation énergétique passe aussi pour l’accompagnement des particuliers. Les travaux peuvent être aux yeux des consommateurs un projet insurmontable aussi bien psychologique que financier alors qu’il existe pléthore de subventions accessibles. Le confort thermique est la clé de voûte – et se ressent souvent sur la facture énergétique aussi.

Cozynergy.com
27 Fév

Ok, je vous remercie pour toutes ces informations, chaque cas étant différent, je souhaite connaitre les incitations pour rénover une partie de toiture très dégradée laissant passer infiltrations et courants d’air… Merci pour votre réponse ad hoc…

ELISABETH CAMARA



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :