Etes-vous prêt pour l’arrivée des beaux jours ?

Etes-vous prêt pour l’arrivée des beaux jours ?

Ça y est, le printemps est là ! A l’approche des jours ensoleillés et des températures estivales, investir dans un climatiseur s’avère judicieux. A la rubrique climatisation, plusieurs solutions existent pour profiter d’un peu de fraîcheur cet été. Retour sur ces différents types de climatisation.

Un système de climatisation classique électrique

Ce type de climatiseur, dit « classique », prélève l’air chaud au sein d’une pièce de votre logement pour ensuite le réinjecter une fois celui-ci refroidi. Le concept repose sur des échanges de chaleur qui s’effectuent entre l’air de la pièce et un fluide frigorigène. Simple, ce mode de fonctionnement est similaire à celui d’un réfrigérateur.

Le climatiseur classique électrique détient toutefois un inconvénient majeur : ce dispositif est considéré comme très énergivore. Sa forte consommation en électricité s’effectue en grande partie au niveau du compresseur. Celui-ci subit une succession de démarrages et arrêts. Il consomme, de la sorte, plus d’énergie qu’il n’en est nécessaire.


Vous envisagez d’investir dans un climatiseur et aimeriez connaître la solution adaptée à votre logement ? Testez notre simulateur gratuit !


Suite à ce constat, il semble préférable de se tourner davantage vers une autre typologie de climatiseurs. Il est question cette fois-ci de la pompe à chaleur réversible.

La pompe à chaleur réversible comme climatiseur

Plus récents, les systèmes de climatisation réversibles se positionnent comme une solution efficace pour son logement. Du côté de son fonctionnement, il s’avère similaire à celui d’une pompe à chaleur classique. Le plus ? Il est réversible. Autrement dit, en plus de pouvoir chauffer l’air de votre habitat en hiver, ce dispositif peut également le refroidir en été.

Sachez qu’il existe différents types de pompes à chaleur réversibles. La pompe à chaleur air/air utilise l’air extérieur pour chauffer ou refroidir la pièce. Les autres, celle air/eau et celle géothermique sol/eau et eau/eau, prélèvent ou rejettent des calories dans l’air ambiant ou dans l’eau circulant dans le sol. Ces solutions chauffent ou refroidissent l’eau, qui est ensuite dirigée vers un plancher chauffant réversible. Pour permettre les échanges de chaleur entre la source extérieure et l’air de la pièce, un fluide frigorigène présent au sein de l’appareil subit des transformations liquide/vapeur ainsi que des variations de température.

La saviez-vous ?



Vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique ? Des aides existent pour réduire leur coût. Découvrez-les en faisant le test avec notre simulateur aides et subventions !



La performance d’un système de pompe à chaleur réversible

Deux éléments essentiels permettent de juger de la performance d’une pompe à chaleur air/air. Le premier fait référence à la puissance frigorifique (en kW). Il renvoie à la capacité de production de froid lorsque la pompe à chaleur réversible est en mode climatisation. La puissance des pompes à chaleur air-air se situe d’ailleurs entre 5 et 20 kW. Le second critère désigne, quant à lui, le coefficient de performance (COP). Celui-ci représente, pour 1 kWh d’électricité consommée, le nombre de kWh de chaleur produits. On recense généralement un COP estimé autour de 3, soit une consommation assez faible.

Des aides pour financer vos travaux

Pour inciter les particuliers à moins consommer d’énergie, des aides s’appliquent aux travaux de rénovation énergétique. Le climatiseur réversible en fait partie. Cet équipement est éligible aux aides de l’Anah . Soumise à des conditions de ressources, elle s’adresse prioritairement aux ménages les plus modestes. Pour en bénéficier, votre résidence principale doit par ailleurs être âgée de plus de 15 ans.

La Prime Energie constitue également une aide qui s’applique au climatiseur réversible. Votre logement doit avoir plus de deux ans pour que vous puissiez en profiter. Les modalités d’éligibilité impliquent aussi des conditions de ressources, dont les plafonds sont les mêmes que ceux fixés par l’Anah.

Vos travaux doivent toutefois obligatoirement être réalisés par un professionnel certifié RGE pour bénéficier de chacune de ces aides à la rénovation énergétique.

On en parle dans cet article

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur aérothermique ou géothermique extrait de l’énergie à l’extérieur de l’habitation pour l’injecter à l’intérieur via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :