Fin de la prime à la casse pour les chaudières au fioul

Fin de la prime à la casse pour les chaudières au fioul
Bien que le prix du kilowattheure d’électricité et de propane soit plus cher que celui du fioul, les particuliers utilisant cette dernière énergie ont une facture de chauffage plus élevée car possèdent, en général, de grandes surfaces à chauffer. Selon notre enquête, en 2013, le chauffage au fioul aura coûté en moyenne 2.117 €, soit plus de 1.400 € de plus que le chauffage au bois. Des innovations ont pourtant été faites, et des nouveaux appareils permettent une très bonne gestion de cette énergie. C’est le cas des chaudières à condensation ou basse température fioul. Pourtant, plus d’un million de ménages assurent encore leur chauffage avec de vieilles chaudières très énergivores. En 2011, une prime à la casse a été instaurée pour permettre aux propriétaires de ces appareils de s’en débarrasser. Ce dispositif n’aura duré que trois ans, puisque la prime a été supprimée en 2014.

Vous voulez également changer de système de chauffage ? Notre simulateur gratuit en ligne vous permet de connaître la solution de chauffage la plus adaptée à votre logement et chiffre les économies que vous pourrez réaliser.

Une prime intéressante…

La prime à la casse a été mise en place en 2011 par la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C) et les pouvoirs publics. Elle avait pour objectif d’inciter les Français à s’équiper d’appareils plus performants et moins énergivores pour réduire leurs émissions de CO2. Pour en bénéficier, il fallait avoir une chaudière vieille de 15 ans au moins et choisir un système de chauffage plus performant et plus économique. La prime prévoyait des montants différents selon le choix de remplacement, tels que :

… mais peu attractive

La prime n’aura duré que trois ans… En effet, le constat de la FF3C est sans appel : depuis le lancement du dispositif, seulement 24.000 ménages auraient bénéficié de cette prime. La mesure n’a donc même pas suffit à remplacer ne serait-ce qu’un cinquième des vieilles chaudières au fioul françaises. La fédération a donc décidé de ne pas reconduire le dispositif en 2014. Il faut noter que d’autres dispositifs permettent de valoriser ces économies d’énergie tels que les certificats d’énergie et des aides permettent de réduire l’investissement de départ (crédit d’impôt, aides de l’ANAH, prime de 1.350 €, ASE de 3.000 €…).

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :