[CGDD] Les chiffres clés du climat en 2016

[CGDD] Les chiffres clés du climat en 2016

Le Commissariat général au développement durable publie chaque année les « chiffres clés du climat ». L’édition 2016 est placée sous le signe de la COP 21 et des accords internationaux sur les questions climatiques.

Les émissions de carbone toujours beaucoup trop élevées

On apprend qu’en France comme sur l’ensemble de la planète, l’année 2014 a été la plus chaude jamais enregistrée (et devrait être dépassée par 2015). Si le réchauffement se poursuivait, les vagues de chaleur pourraient être plus nombreuses et plus marquées, avec des conséquences multiples : feux de forêts, baisse des rendements agricoles, dangers sanitaires, coulées de boue… Le lien avec les activités humaines, avéré depuis longtemps, est rappelé dans le rapport.


La lutte contre le changement climatique commence aussi chez vous. Découvrez combien vous pouvez économiser grâce aux différents travaux d’économies d’énergie en faisant une simulation.


En termes scientifiques, on parle de « forçage radiatif ». En effet, avec les émissions de gaz à effet de serre, de nouveaux flux carbone sont créés entre les 4 grands réservoirs (océan, atmosphère, biosphère, sous-sol). Ces réservoirs ne permettent pas aujourd’hui d’absorber le CO2 émis par l’homme qui vient accentuer l’effet de serre naturel. En ce qui concerne la limitation des émissions, l’Europe et la France semblent relativement vertueuses, puisque leurs émissions de gaz à effet de serre ont respectivement diminuées de 19 % et 11 % entre 1990 et 2013.

Des conséquences globales qui appellent à l’action

La hausse du niveau des mers est également l’un des sujets les plus importants. La montée des eaux est déjà visible dans les statistiques, qui relèvent environ 1,7 mm supplémentaires par an entre 1901 et 2010. Cette hausse a même tendance à s’accélérer depuis les dernières décennies.

Devant ces constats, il est grand temps d’agir. Or, force est de constater que les politiques actuelles sont insuffisantes. Il est d’ailleurs édifiant de lire que parmi les scénarios du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat), « seul le plus ambitieux donne une probabilité supérieure à 50 % de limiter la hausse des températures à 2°C ».

La consommation énergétique des bâtiments : cible prioritaire

Parmi les principaux leviers d’action : réduire la consommation d’énergie dans le bâtiment et l’espace public. Ceci passe par plusieurs mesures, notamment auprès des particuliers : remplacement des vieux convecteurs électriques et chaudières qui consomment beaucoup, généralisation des ampoules basses consommation, et isolation des toitures sont quelques unes des pistes à explorer. Les bâtiments industriels et tertiaires doivent également être rénovés pour permettre d’amoindrir leur consommation d’énergie.

le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?



Certains travaux d’économies d’énergie sont rentabilisables en moins de 5 ans. Trouvez une solution pour réduire vos factures grâce à notre simulateur en ligne.



Les transports, la gestion et revalorisation des déchets, et la production d’énergie renouvelable sur tout le territoire ne doivent évidemment pas être oubliés lors de la conception des politiques environnementales.

Pas d’action d’envergure sans mesures financières appropriées

C’est l’une des nouveautés de cette édition 2015, une section sur la tarification des émissions de carbone a été ajoutée à la publication, confirmant le rôle important que devrait tenir la finance dans les politiques de limitation du réchauffement. Le financement (public ou privé) des différentes mesures d’économies d’énergie et de développement de technologies plus vertueuses est également l’une des questions prioritaires.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :