GRDF mise sur son dispositif « Gazpar » et sur le biométhane

GRDF mise sur son dispositif « Gazpar » et sur le biométhane

Les objectifs de GRDF sont fixés. D’ici 2022, près de 11 millions de compteurs communicants sont prévus. Et pour l’année 2018, le distributeur de gaz envisage de multiplier par cinq le nombre de sites de production de biométhane. Un essor qui se voit porté en partie par la transition énergétique. Explications.

Le déploiement du compteur intelligent « Gazpar »

Le 9 mars dernier, le directeur général de GRDF (Gaz Réseau Distribution France), Edouard Sauvage, a dévoilé les objectifs du distributeur de gaz. A l’ordre du jour, la mise en place de 11 millions de compteurs communicants portant le nom de « Gazpar » , entre 2017 et 2022. Pour l’année 2016, on compte d’ailleurs 150 000 compteurs communicants prévus. Ceux-ci ont pour but de suivre la consommation de gaz naturel quotidiennement. Les données seraient collectées à distance, et de manière fréquente grâce à un relevé automatique. Comme l’explique Edouard Sauvage, directeur général de GRDF : « Le but est de connaître la consommation de chaque client. Le fournisseur pourra ainsi lui proposer un tarif adapté, plus juste, qui correspondra à sa consommation réelle. C’est un outil de suivi et d’alerte ». Ce serait pour le client la possibilité de devenir « maître de son énergie », ajoute le directeur général de GRDF. Gazpar se positionne ainsi comme un compteur intelligent. En France, quatre zones pilotes sont actives : Bretagne, Normandie, Ile de France et Rhône-Alpes.


Vous avez pour projet de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Effectuez gratuitement un devis grâce à notre formulaire sans engagement.


Suite aux premiers litiges survenus avec l’homologue de Gapzar, du nom de « Linky », qui concerne quant à lui l’électricité, le directeur adjoint de GRDF, Jean Lemaistre, met en avant la faible émission d’ondes du dispositif Gazpar. « Une émission radio équivalente à un bip de garage pour envoyer l’index de la journée (…) et l’équivalent du déploiement de 10 à 15 000 téléphones portables en plus installés sur le toit d’immeuble », déclare-t-il.

Le biométhane comme énergie d’avenir

Une autre mesure que prévoit le distributeur de gaz repose sur le biométhane, gaz issu de la fermentation des déchets organiques. Alors que fin 2015 on dénombre 17 sites de production de biométhane dont 14 injectent dans le réseau de GRDF, c’est 23 000 foyers qui sont concernés en France. Avec un projet estimé à 100 sites de production d’ici 2018, Edouard Sauvage se dit « confiant » quant à l’essor du biométhane. « Nous avons l’intime conviction que l’avenir du gaz naturel de demain, c’est le biométhane », ajoute le directeur général. Ce serait alors pas moins de 100 000 Français, voire plus, qui utiliseraient le biométhane pour se chauffer.

Factures énergétiques trop élevées ?



Pour réduire le coût de vos travaux de rénovation énergétique, il existe des aides. Pour connaître celles auxquelles vous êtes éligibles ainsi que leur montant, faites le test avec le simulateur aides et subventions !



Le contexte actuel soutenu par la transition énergétique mais aussi la montée en puissance des collectivités locales placent le gaz comme une énergie d’avenir. Lors de la publication du bilan de 2015, le directeur général de GRDF rappelle par ailleurs les valeurs de l’entreprise : « Professionnalisme, engagement, ouverture, responsabilité ».

Crédit : DR; Design : Emmanuel Cairo

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :