Les premiers parcs éoliens en mer sans subventions

Les premiers parcs éoliens en mer sans subventions

Les énergéticiens Dong et EnBW pourront désormais vendre l’électricité de leurs parcs éoliens au prix du marché suite à leur attribution à un appel d’offres en Allemagne.


Découvrez les aides et les subventions auxquelles vous êtes éligible pour réaliser vos travaux. Découvrez les aides.


Un appel d’offres compétitif

Le ministère allemand de l’économie et de l’énergie organise deux appels d’offres pour des éoliennes en mer cette année pour un total de 2,92 GW. Les résultats du premier appel d’offres viennent de paraître.

Des 4 projets attribués par l’Agence des réseaux allemande, 3 sont pensés sans subventions. En effet, des parcs OWP West, Borkum Riffgrund West II et He Dreiht, les entreprises Dong et EnBW comptent bien vendre leur électricité au prix du marché. Jochen Homann, président de l’Agence des réseaux allemande, a annoncé que ce coût était bien inférieur à celui que tout le monde espérait. Quant à Mathieu Monnier, responsable de l’offshore chez FEE (France Energie Eolienne), cela lui « paraît incroyable ». Selon lui, « c’est la preuve que l’éolien en mer est devenu une énergie mature. »

Éoliennes en merIl ne faut pas oublier de comptabiliser Gode Wind 3, le quatrième parc (attribué à Dong avec une prime de 60 euros par mégawattheures (MWh)). Pour cet appel d’offres, la subvention moyenne de 1,550 gigawatt (GW) est de 4,40 euros/MWh. Cette dernière viendra grossir le prix du marché de l’électricité lorsque ces parcs seront fonctionnels entre 2021 et 2025. À noter, le prix du marché moyen en Allemagne l’an dernier était de 29 euros/MWh ; cela signifie que l’électricité des parcs vaudrait 33,4 euros sans compter le raccordement. Ce prix serait un tout nouveau record pour les énergies renouvelables qui n’ont jamais connu de tels prix. L’ancien record des énergies éoliennes en mer datait de novembre 2016, il provenait du parc danois de Kriegers Flak, par Dong et Vattenfall, à un prix fixe de 49,90 euros/MWh en ce qui concerne l’électricité vendue pour un période totale estimée à 12 ans. Bien entendu, ce prix ne concerne que le prix hors raccordement. Vincent Balès, directeur général de WPD Offshore France, précise même que ce prix « peut représenter dans ces pays entre 10 et 15 euros/MWh ». Cependant, en France, le prix est nettement plus élevé puisque l’on atteint 180 à 200 euros/MWh pour 3 GW dans les 6 parcs concernés.

Des circonstances favorisantes

Rappelons tout de même que cette offre sans subventions est propulsée par des circonstances particulières, favorisant le développement concernant cet appel d’offres. Les coûts de raccordements n’étant pas comptabilisés et l’échéance du projet étant pour 2024, cela permet aux futurs fournisseurs de développer de nouvelles turbines, plus puissantes (de 13 à 15 MW) et capables de produire plus. En effet, Samuel Leupold, responsable de l’éolien chez Dong, souhaite l’arrivée d’une nouvelle génération de turbines afin d’en finir avec les standards actuels de 8 à 9 MW, proposés par Siemens, Vestas ou General Electric.

Le saviez-vous ?

 

Quelle Energie vous propose d’estimer gratuitement l’efficacité énergétique de votre logement et vous conseille dans le choix de solutions de rénovation les plus adaptées.

 

Cet appel d’offres était le premier du genre en Allemagne, il aura permis de dynamiser la concurrence et de favoriser l’innovation. « Le pays a planifié des appels d’offres jusqu’en 2030, pour atteindre l’objectif de 15 GW de capacités à cette échéance, et vient d’annoncer celui d’avril 2018, qui portera sur 1,610 GW : en s’engageant sur des volumes, il favorise la baisse des coûts », nous informe Mathieu Monnier.

Éoliennes et autoconsommationÀ la différence de la France, dans les pays du nord de l’Europe, les autorisations et les études de risques techniques sont payés par l’État, permettant aux énergéticiens d’avoir des prix aussi bas et compétitifs. En France, un « dialogue compétitif » vient d’être instauré afin de favoriser l’appel d’offres en cours à Dunkerque. L’objectif est d’arriver à un prix de 150 euros pour le troisième appel d’offres français mais ce dernier est en passe d’être atteint, voire dépassé.

L’autoconsommation toujours en croissance

Grâce à cet évènement favorisant le développement de l’énergie éolienne, on peut en déduire que le domaine de l’autoconsommation a de beaux jours devant lui. L’autoconsommation consiste à produire et consommer sa propre énergie grâce à des équipements installés chez soi, selon les caractéristiques du foyer. De plus, il est important de revendre ou stocker le surplus produit pour éviter le gaspillage. L’autoconsommation est une nouvelle pratique pour de nombreux ménages, c’est donc une bonne nouvelle que les prix de l’énergie éolienne évoluent à la baisse, permettant ainsi l’investissement dans les équipements et une meilleure compétitivité de cette énergie sur le marché.

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions

27 Avr

L’autoconsommation toujours en croissance en 2017 .

avis sanovia


Bonplan-9909a2627c22fad00e8fad8fdb831f9f
20 ampoules LED =
1€00
Sous conditions de ressources
Commander mes ampoules

Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue-38fab23c9da360e80f979d437e3bf185

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue-923b9364086711ba29621317f79d1602

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue-a68affdfc3805c3d9671dd35ca2b3e3d

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit

Nouveau

Price-white-a06d4336ddeb3b42724fc84db078c559

Estimez le coût de vos travaux dans votre région
Faire le test


Avis des internautes (1418)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :