Le coup d’envoi des 4 mesures du paquet solidarité climatique

solidarite-climatique

Dès le 1er janvier 2018, les Français peuvent bénéficier des 4 mesures du paquet solidarité climatique, prévu par le Ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre du Plan Climat de la France. À la fois « écologiques et solidaires », ces nouvelles dispositions visent à optimiser le confort des ménages les plus modestes en les aidant à se procurer des équipements plus récents et moins nocifs pour la planète.


Utilisez le Simulateur d’Aides QuelleEnergie.fr pour découvrir gratuitement toutes les possibilités de financement de vos projets de travaux.


La prime à la conversion des véhicules doublée pour les plus modestes

La prime à la conversion des véhicules existe depuis avril 2015. Concrètement, les particuliers qui se débarrassent d’une voiture polluante pour un modèle récent et écologique obtiennent une prime : 4 000 € pour l’achat d’une électrique, 2 500 € pour une hybride et 1 000 € pour une voiture classique émettant moins de 110 g de CO²/km.

Cette année, le gouvernement va stimuler encore le renouvellement du parc automobile français. La prime est doublée pour tous les ménages non imposables — elle passe de 1 000 à 2 000 €. Les foyers imposables, quant à eux, ont également droit à une aide de 1 000 € (qui n’était pas accessible pour eux en 2017).

voiture-hybride-une

Le chèque énergie déployé à grande échelle

Alors que les tarifs sociaux pour les énergies sont jugés peu efficaces et moyennement accessibles, le gouvernement compte aider les familles en difficulté d’une autre manière, en déployant sur tout le territoire un dispositif ayant été testé dans 4 départements en 2017 : le chèque énergie. Le nombre de personnes éligibles va augmenter, puisque 4 millions de ménages sont concernés.

Le montant annuel du chèque énergie pour 2018 est de 150 € par famille. Il est attribué automatiquement aux foyers éligibles, sachant que son montant varie de 48 à 227 €, selon les revenus. L’an prochain, le chèque devrait être revalorisé de 50 € et passer à 200 €. Au travers de ce coup de pouce, l’État confirme son souhait de réduire la précarité énergétique, alors même que de plus en plus de Français ont des difficultés pour payer leurs factures d’électricité, d’eau et de gaz.

Le CITE prolongé avant la mise en place d’une prime

Pour l’année 2018, le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) est prolongé. Ainsi, les contribuables qui réalisent des travaux visant l’amélioration des performances énergétiques de leur logement peuvent encore obtenir un crédit d’impôt équivalent à 30 % du montant de la facture. Cette année, ce dispositif continue d’exister — et s’adresse toujours à tous, sans condition de revenus. Le gouvernement entend également soutenir davantage les opérations qui offrent les meilleurs rapports entre coûts et bénéfices.

Le remplacement des portes et fenêtres, par exemple, n’est pas considéré comme une rénovation très utile pour l’écologie, car elle se présente surtout comme une solution de confort (notamment sur le plan phonique). Cet aménagement ne sera plus compatible avec le CITE à compter du 1er juillet 2018 — dès le 1er janvier, le crédit d’impôt passe de 30 à 15 % pour cette démarche. L’isolation des combles ou le changement de la chaudière, quant à eux, restent largement conseillés, et entrent totalement dans le cadre du dispositif CITE.

Mieux encore, le CITE ne se contente pas de prendre en charge l’enveloppe des travaux. Il intègre aujourd’hui les frais d’audit, parce que la réalisation d’études préalables permet d’envisager les rénovations les mieux adaptées. Enfin, les prestations de raccordement aux réseaux de chaleur sont désormais éligibles au CITE.

Pour 2019, le CITE devrait se transformer en prime pour les ménages plus modestes. Cette dernière sera versée à la fin des travaux, ce qui évitera aux familles qui ont peu de moyens de devoir avancer les fonds (alors que le CITE se répercute sur l’année fiscale suivante).

Le saviez-vous ?

 

Quels que soient les travaux de rénovation énergétique que vous souhaitez réaliser, vous pouvez prétendre à une aide financière. QuelleEnergie.fr met à votre disposition un simulateur Aides et Subventions pour vous permettre de connaître le montant des aides que vous pouvez recevoir.

 

Une aide supplémentaire pour le changement d’une chaudière au fioul

Le chauffage au fioul est aujourd’hui le plus polluant de tous, c’est la raison pour laquelle les ménages sont vivement encouragés à échanger leur chaudière fioul contre un dispositif plus moderne, utilisant des énergies renouvelables, à l’image des chaudières bois, biomasse ou des pompes à chaleur.

Auparavant, les familles qui changeaient de chaudière avaient droit à une prime allant de 200 à 1 300 €, selon leurs revenus et selon le mode de chauffage choisi. En 2018, cette prime pourra atteindre 3 000 € pour les ménages en grande précarité, et sera rehaussée à hauteur de 2 000 € pour les ménages modestes.

Selon Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, ces différents leviers ont principalement été élaborés pour améliorer le confort des Français (et notamment les plus modestes) au quotidien. Il a déclaré vouloir dépasser les objectifs, aller plus loin et plus vite, considérant que la transition écologique et solidaire, plus que nécessaire, se présente aussi comme une opportunité économique et sociétale.

Vos réactions

08 Jan

Bonjour, En fait les informations me paraissent très généralistes comme sur les sites non spécialisés et de fait restent assez vaines. D’autre part, quel que soit son statut fiscal ou son niveau de vie, ce qui serait utile, serait d’avoir des possibilités de bilan énergétique, à bas prix et réellement objectif de son logement, en fonctionnant un peu comme sur les opérations de dépistage dans le secteur médical. Enfin, si les parties prenantes, dont l’État, voulaient vraiment que les propriétaires se prennent en charge pour de telles améliorations, elles renonceraient à maintenir les niches fiscales qui ne profitent au final qu’à des familles plutôt nanties qui ainsi ne paient plus aucun impôt et ouvriraient à tous des avantages fiscaux, sur l’entretien, la construction ou la rénovation, avantages peut être plus faibles mais plus justes car plus équilibrés, au regard du nombre de personnes concernées et cela développerait tout aussi bien l’emploi et le logement.
un avis

DILLE



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :