Conseil de défense écologique et rénovation énergétique : de nouveaux objectifs

Le Conseil de défense écologique, crée au milieu du mois de mai 2019, a été inauguré jeudi 23 mai. Cette nouvelle instance gouvernementale s’est réunie pour décider des politiques publiques et des actions concernant la rénovation énergétique. Le président de la République, entouré de treize ministres, a annoncé que l’heure n’était plus aux paroles mais aux actions. Si certains voyaient dans la création de ce nouveau Conseil une façon de récupérer le vote écologique aux élections européennes, il montre avant tout que des questions telle que celle de la rénovation énergétique sont plus que jamais au goût du jour.

l

Le Conseil de défense écologique : c’est quoi ?

D’après un décret publié au Journal officiel, le rôle de ce Conseil est de « définir les orientations en matière de transition écologique et s’assurer de leur prise en compte dans l’ensemble des champs d’action de la politique du gouvernement et du suivi de leur prise en compte dans l’ensemble des champs d’action de la politique du gouvernement et du suivi de leur mise en œuvre ». De plus, cette nouvelle instance est présentée comme décisionnaire et capable d’arbitrage. La présence de certains ministères dépendra des séances ainsi que des thématiques abordées. Cependant, le Premier ministre et les ministres de la Transition écologique, de l’Economie, du Budget, des Affaires étrangères, de l’Agriculture, des Collectivités territoriales, de la Santé, du Logement et des Outre-mer assisteront toujours aux réunions puisque d’après le Premier Ministre, « toutes les politiques publiques doivent être irriguées par cette préoccupation ». Pour ce qui est de la fréquence des réunions, aucune information n’est connue même si une autre réunion aura lieu mi-juillet.

l

Les premières mesures

La création de « France Transition écologique »

Il s’agit de réunir tous les investisseurs, publics et privés, tel que l’Ademe, la Caisse des dépôts ou encore la Bpifrance dans le but de « faciliter l’accès des porteurs de projets à des financements ».

Augmentation des prêts à la Banque des territoires

L’idée de débloquer de nouveaux prêts à la Banque des territoires pour les collectivités, notamment trois milliards destinés au financement de projets d’isolation thermique des bâtiments et des logements ainsi que des projets de mobilité au quotidien a été abordée. De plus, le Premier ministre a annoncé un milliard d’euros de prêts dédiés à la rénovation énergétique des logements sociaux.

Contrats de transition écologique pour la fermeture des centrales à charbon

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, a pensé des contrats de transition écologique autour des territoires concernés par la fermeture des centrales à charbon.

Renforcer la rénovation énergétique

Le ministre a également ajouté : « Nous avons décidé de renforcer notre mobilisation sur la question de la rénovation énergétique des logements et des bâtiments publics et de l’État ». Pour le logement, le Premier ministre a prévu une réunion entre les ministres concernés sur le sujet des aides à la rénovation.

Bilan de cette première séance

l

  • Un point sur les politiques menées depuis le début du quinquennat
  • Bilan des réussites (comme le fait que 2,2 millions de ménages supplémentaires ont bénéficié du chèque énergie cette année)
  • Liste des chantiers d’amélioration
  • l

    Si la France est un des pays les plus actifs en matière de transition écologique au niveau européen, des fragilités demeurent. Alors que le pays promettait de promouvoir l’idée de « taxer le transport aérien » au niveau européen, les députés ont rejeté dernièrement un amendement pour une contribution du trafic aérien à l’échelle nationale. Enfin, il ne faut pas oublier les autres instances pour la défense de l’environnement en France comme le Conseil national de la transition écologique, créée en 2013, ou le Commissariat général au développement durable de 2008. En plus de ce Conseil, le gouvernement voudrait également constituer dès juin une « convention citoyenne » qui compterait 150 personnes tirées au sort chargées de proposer des solutions concernant la transition énergétique.

    Le saviez-vous ?

     

    Vous souhaitez développer un mode de vie plus éco-responsable ? Commencer par réaliser un bilan énergétique de votre logement semble être un bon début ! Faites nous confiance et découvrez ce que vous pouvez améliorer chez vous.

     

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :