Solaire hybride : le « deux-en-un » du futur ?

solaire hybride : le "deux-en-un" du futur ? On connait tous les panneaux solaires photovoltaïques. Il existe aujourd’hui une solution encore plus écologique, plus efficace, qui produit de l’énergie électrique et de la chaleur mais qui est par contre moins connue : le solaire hybride.

Le fonctionnement est simple, il s’agit d’utiliser des capteurs PV/T, des capteurs hybrides. On place des capteurs photovoltaïques pour capter l’énergie solaire sur le panneau et des capteurs thermiques sur la deuxième couche. L’idée directrice est de maintenir la température des capteurs photovoltaïques grâce à l’énergie thermique récupérée et ainsi de maintenir un rendement optimal.

D’après les constructeurs de panneaux solaires hybrides, on gagnera 40% de rendement pour une même surface de panneaux solaires, ce qui mérite que l’on s’intéresse de près à cette solution innovante et écologique.

Moins de surface, plus d’énergie

Le taux de conversion de l’énergie solaire des panneaux classiques est de 15% environ. Il faut savoir qu’un panneau solaire classique perd en rendement lorsque la température est supérieure à 25 °C. On parle d’une perte de 0,45% pour chaque °C au-dessus de ce seuil. Chaque cellule photovoltaïque convertit l’énergie solaire en électricité et en chaleur. La chaleur est donc généralement perdue et, de plus, réchauffe la cellule et la rend moins efficace.

Le solaire hybride permet de récupérer cette chaleur, maintient la température à environ 45 °C en moyenne et produit de l’énergie thermique en supplément : il permet donc de contrer cet inconvénient. Grâce à cette énergie, on peut alors chauffer sa maison ou sa piscine et obtenir de l’eau chaude sanitaire. Notons tout de même que le solaire hybride ne peut pas fonctionner de manière indépendante, il doit être couplé à un autre système de production de chaleur.

Un autre avantage incontestable de la solution hybride est une augmentation du rendement de 40% par rapport à une surface de panneaux solaires équivalente d’un système conventionnel. Par exemple, pour 20 m2 de surface en photovoltaïque classique, vous n’aurez besoin que de 12 m2 en hybride pour produire la même quantité d’énergie. Il s’agit évidemment d’un exemple schématique susceptible d’évoluer selon les constructeurs.

Un coût encore élevé

Lorsque l’on veut installer des panneaux solaires, il y a deux données à analyser : le coût intrinsèque des panneaux et le coût d’installation.

Concernant le coût du matériel, on notera qu’il est plus élevé que celui des panneaux solaires classiques, la faute à une apparition récente et encore poussive sur le marché. Concernant l’hybride, le constructeur DualSun propose lui une offre à 15.000 € pour une production de 3-9 kWc comprenant 12 panneaux. Une deuxième offre à 8.000 € comprenant 4 panneaux fournit une utilisation et une production optimale d’électricité et d’eau chaude sanitaire. L’installation est a priori moins chère puisque qu’il s’agit d’une installation « deux énergies en une » et donc deux tâches en une (chaleur + électricité).

Notons aussi que l’achat d’un panneau solaire hybride est éligible au crédit d’impôt (32%).

Vos réactions

24 Déc

Bonjour
J’ai lu plusieurs articles sur le solaire hybride (photovoltaïque/eau) mais il existe aussi des panneaux photovoltaïque/air alimentant la VMC donc apport d’air chaud dans la maison ce qui semble aussi très intéressant.
Comparaison des deux techniques ?

Merci

LAFITTE
30 Déc

@Lafitte : C’est une très bonne idée d’article que nous tâcherons de traiter rapidement.

Mathilde Chevallier
30 Jan

Déjà publiée la modélisation, maintenant, les recherches s’orientent vers l’optimisation énergétique.

BEN AMMAR
14 Mar

@Ben Ammar : Les solutions hybrides sont effectivement intéressantes de manière générale. Dans le cas du solaire, c’est un rendement accru de 40% ! C’est un argument important qui permettra de rentabiliser au plus vite son investissement.

Mathilde Chevallier
30 Oct

Bonjour
J’attends toujours que l’on me communique l’article de loi qui stipule que le crédit d’impôt et le prêt à taux zéro s’appliquent aux panneaux aérovoltaiques R-VOLT de SYSTOVI.
Merci de votre réponse
A.G.

giraud
03 Nov

@Giraud : Les panneaux aérovoltaïques ne sont pour le moment pas éligibles au crédit d’impôt. Et le projet de loi de finances 2015 n’en parle pas.

Mathilde Chevallier
24 Nov

Je me permets d’attirer votre attention que les panneaux aérovoltaïques sont bien éligibles au crédit d’impôt.
Pour en apprendre davantage sur le sujet de la fiscalité des panneaux aérovoltaïques R-VOLT de Systovi, je vous invite à copier/coller le lien suivant dans votre navigateur :
http://us7.campaign-archive1.com/?u=861c043a660c9e2863aabc631&id=c14d254a8b&e=6f67bd8b93

Arrouet
07 Déc

Les plus de 68 ans n’intéressent pas les entreprises car ils ne peuvent avoir de crédit ,on se prive d’une clientèle qui a le temps , la maison en pleine propriété ,souvent des garanties ,ce n’est pas par ce que nos banquiers sont des ânes tolérer leur dictat que font nos gouvernants ?

AZRAIN


Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue-38fab23c9da360e80f979d437e3bf185

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue-a84290216ebbc67b923396c1f1730c7b

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue-a68affdfc3805c3d9671dd35ca2b3e3d

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit

Nouveau

Price-white-a06d4336ddeb3b42724fc84db078c559

Estimez le coût de vos travaux dans votre région
Faire le test


Avis des internautes (1251)

8,7/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :